Dès le plus jeune âge, le jouet est une incontournable source d’apprentissage. En plus d’amuser votre enfant, le jouet lui permet de faire des découvertes, de comprendre le monde qui l’entoure et de développer ses capacités.

Comment proposer un nouveau jouet ?

Nous vous conseillons de proposer à votre enfant un seul nouveau jouet à la fois, afin qu’il y consacre toute son attention. Ensuite, procédez par étapes :

Laissez jouer :

  • Commencez par placer le jouet dans l’environnement de votre enfant, afin qu’il se familiarise avec, sans intervenir. Votre enfant aura peut-être envie de jouer avec tout de suite, si ce n’est pas le cas, revenez-y plus tard.

  • Quand le jouet suscite la curiosité de votre enfant, laissez-le le découvrir seul et faire ses propres expériences (tout en le surveillant, pour veiller à sa sécurité). Votre enfant pourrait vous surprendre et détourner le jouet d’une façon inattendue. Laissez-le faire et évitez d’imposer vos règles. En dirigeant le jeu, votre tout-petit développe son autonomie et sa confiance en lui.

Proposez :

  • Au bout de quelques heures ou quelques jours, si votre enfant ne s’intéresse pas de lui-même au jouet, essayez de lui montrer son intérêt en le manipulant vous-même.

Enrichissez :

  • Verbalisez ce que l’enfant fait, ce que vous faites. Cela participera à développer son vocabulaire et favorisera vos échanges avec lui. Néanmoins, ne tombez pas dans l’excès de trop verbaliser, votre enfant peut aussi avoir envie d’être dans ses pensées au moment du jeu.

  • Faites le lien entre le jeu et la vie réelle autant que possible. Par exemple, si le jeu porte sur des fourmis, montrez-lui de vraies fourmis dans un jardin.

Encouragez :

Votre enfant est très sensible à votre présence et à vos réactions. Montrez-lui votre enthousiasme lorsque vous jouez ensemble et encouragez-le à poursuivre ses essais et à être fier de sa progression !

On peut encourager son enfant de différentes façons, par exemple :

  • Entrez dans son jeu en faisant « comme lui », qu’il s’agisse de babillages ou d’une certaine façon d’utiliser un jouet. Ainsi, vous lui montrez que vous vous intéressez à lui.

  • Laissez-le faire seul, sans le contredire. Éviter le « non, c’est comme ça », et préférez le « oui, et tu peux aussi faire comme ça »,
  • Félicitez-le lorsqu’il réussit quelque chose de nouveau, félicitez-le aussi lorsqu’il n’y arrive pas, pour qu’il continue d’essayer !

Combien de temps jouer avec votre enfant ?

Il est important de respecter son temps de concentration. Si votre enfant se désintéresse d’un jouet au bout de quelques minutes, proposez-lui en un nouveau, mais n’insistez pas davantage. Il a peut-être juste envie de regarder autour de lui, de vous observer, de se reposer, etc.

Si vous devez interrompre le jeu à un moment précis (contrainte horaire, par exemple), pensez à l’annoncer à votre enfant à l’avance, pour qu’il ait le temps de terminer son jeu comme il en a envie. Cela évitera qu’il soit pris au dépourvu.

Faut-il mettre beaucoup de jouets à sa disposition à la maison ?

Tout d’abord, sachez qu’un enfant s’amuse souvent avec d’autres choses que ses jouets, notamment avec les objets du quotidien (une bouteille d’eau, un carton, etc.) Cela participe à sa découverte du monde.

À la maison, ne mettez pas trop de jouets à la disposition de votre enfant, pour ne pas le sur-solliciter. Mettez par exemple en place un système de roulement, pour que les jouets proposés puissent être variés.

Faut-il éviter l’ennui à tout prix ?

Absolument pas ! L’ennui est lui aussi très bénéfique pour l’enfant et permet de développer l’imagination. Évitez donc de trop le solliciter, adaptez-vous à son rythme.

Merci à Élodie R., éducatrice de jeunes enfants