L'éducation positive

Lorsqu’on parle d’éducation positive chez les enfants, les experts partagent la même vision : l’apprentissage doit être épanouissant pour l’apprenant. L’expression qui revient généralement est “l’éducation positive”. La plupart des parents l’ont compris et changent les méthodes archaïques basées sur l’intimidation. Pour d’autres, cela reste un concept flou et difficile à appréhender. D’où notre intérêt à faire le point sur ce sujet.

Concrètement, qu’est-ce que l’éducation positive ?

De façon simple, l’éducation positive est l’ensemble des méthodes qui visent à encourager l’enfant à apprendre sans le punir. Contrairement à la méthode traditionnelle qui impose les règles à l’apprenant, cette nouvelle méthode apprend à l’enfant à aimer les règles. Dans les livres, de nombreux termes qualifient cette tendance. Les plus courants étant la discipline positive, la parentalité bienveillante ou l’éducation bienveillante. Peu importe la forme qu’elle prend, l’idée de fond est la même. : éliminer l’autorité, le laxisme et la pression. Bien que certaines écoles commencent à pratiquer ce type d’éducation, la clé de sa réussite réside entre les mains des parents. Ceux-ci doivent savoir comment s’y prendre pour gérer les difficultés familiales de façon pacifique.

Comment pratiquer une éducation positive pour ses enfants ?

Les conseils pour mettre sur pied une éducation positive sont nombreux. Dans cette partie, nous avons rassemblé les quatre piliers fondamentaux pour changer votre méthode éducative.

01 – Sortir du rapport de force

La psychologie humaine à des logiques qui n’épargnent pas les enfants. Généralement, face à des parents qui rabaissent ou obligent à obéir, l’enfant se rebelle. Même si cette rébellion est silencieuse, elle reste interne et sortira avec le temps. C’est pourquoi, le premier point pour réussir une éducation saine est d’éliminer le rapport de force qui se crée par des punitions.

02 – Changer sa façon de réagir

Lorsque l’enfant agit mal, la plupart des parents souhaitent lui faire revenir à la raison. Ils veulent avant tout se faire entendre et remettre les points sur les « i ». Malheureusement, ce n’est pas ce que préconise l’éducation positive. Selon cette méthode éducative, le parent doit, avant d’agir, essayer de comprendre l’enfant. Orienter la résolution du problème vers un arrangement amiable plutôt qu’une réprimande.

03 – Être un exemple à suivre

Le parent est le miroir de l’enfant ! Si vous agissez mal avec votre bout de chou, il le fera en retour avec vous et avec les autres. S’il parvient à conserver cela, il le fera avec ses enfants. C’est pourquoi, l’idée de l’éducation positive est d’agir positivement avec votre enfant. Ne lui demandez pas de faire des choses et de faire le contraire à votre tour. Si vous établissez des règles à la maison, soyez les premiers à les respecter.

04 – Être épanoui soi-même

Pour finir, un autre pilier de l’éducation positive est l’épanouissement du parent. Si vous vous demandez comment cela est possible, sachez qu’un parent épanoui transmet inconsciemment des ondes positives. Celles-ci atteignent l’enfant qui agit positivement à son tour. Détendez-vous, faites du sport et de la relaxation, jouez avec votre enfant et communiquez avec lui.

En bonus, restez plus proches de vos enfants grâce à Petit Sioux

Une des meilleures solutions pour vous épanouir avec vos enfants peut être la pratique de jeux, afin d’accroître la complicité qu’il y a entre vous. Pour encourager cette pratique, Petit Sioux met à votre disposition des jouets en location pour des moments conviviaux en famille. Contrairement à l’achat des jouets, la location vous permet, non seulement d’économiser, mais aussi de protéger la nature, en limitant les déchets.