motricite-globale

La motricité globale concerne l’ensemble des mouvements qui garantissent au corps de bouger et de se déplacer avec aisance. Mais quelle est son utilité ? Comment la développer ? Quels sont les différents stades de progression ? Petit Sioux vous donne toutes les informations nécessaires à ce sujet.

Tout ce qu’il faut savoir sur la motricité globale

Qu’est-ce que la motricité globale ?

La motricité globale concerne la coordination dynamique de l’ensemble des membres du corps pour qu’il puisse se mouvoir facilement. Mais elle concerne également l’équilibre statique, ainsi que la posture du corps. Le développement de la motricité globale est indispensable à l’évolution d’un enfant ! C’est lui qui va lui donner la possibilité de s’asseoir, de ramper, de marcher ou de courir.

Comment la développer ?

Chaque enfant évolue à une vitesse qui lui est propre. C’est pourquoi la pédiatre et psychopédagogue hongroise Emmi Pikler conseille aux parents de prendre en compte cette dernière. Elle met notamment en place une méthode d’apprentissage de la motricité globale qui consiste à ne jamais obliger un bébé à se mettre dans une position. Elle estime qu’il est nécessaire de le laisser essayer tout seul. Il est néanmoins possible d’encourager le déploiement de la motricité globale d’un tout-petit par le biais d’activités ludiques. Ces dernières s’adressent toutefois aux enfants de plus de 1 an.

Quelle est la différence avec la motricité fine ?

La motricité fine concerne les mouvements qui ont recours au contrôle musculaire de plusieurs endroits du corps. Il s’agit de mouvements beaucoup plus précis et minutieux que ceux de la motricité globale. La motricité fine comprend également la motricité faciale et la motricité manuelle. Cette dernière peut notamment être développée par le biais de jeux de doigts. Petit Sioux met d’ailleurs en location des jouets qui garantissent l’entraînement de la motricité fine.

Les différents stades du développement de la motricité globale

Entre 0 et 6 mois

Au cours des premiers mois, bébé commence à bouger de plus en plus, mais de manière désorganisée et incontrôlée. La plupart de ses mouvements sont involontaires et asymétriques. A partir de 2 mois, bébé est capable de redresser la tête d’environ 45 degrés quand on le met sur le ventre. Il va néanmoins avoir du mal à la garder immobile quand il est sur le dos.

Vers 3 mois, bébé commence à jouer avec ses mains et à essayer d’attraper des objets. Il est beaucoup plus curieux de son environnement. Il a un meilleur contrôle de ses mouvements et montre le désir de se déplacer sur le sol. A 5 mois, bébé est capable de se tenir assis avec un appui. Il ne pourra se tenir seul qu’à partir de 6 mois.

Entre 6 et 12 mois

Bébé est capable de s’asseoir tout seul, sans avoir besoin de se tenir, ou même de s’appuyer, et de demeurer stable. Il va d’abord commencer à ramper, puis à se déplacer à quatre pattes. Vers 9 mois, bébé se déplace plus facilement et commence à explorer la maison. Il peut même tenir debout en s’appuyant contre le mobilier. Il ne pourra se tenir seul qu’à partir de 12 mois.

Entre 1 et 2 ans

Bébé commence à marcher seul, les bras ouverts et les pieds écartés dans un premier temps, et sans beaucoup d’aisance. Les premiers pas apparaissent généralement entre 10 et 18 mois. Bébé est aussi capable de descendre les escaliers. Tout d’abord à reculons, puis à quatre pattes, ensuite sur les fesses, et enfin en tenant la main d’un adulte. Bébé est également capable de se pencher pour ramasser un jouet sur le sol sans perdre son équilibre.

Entre 2 et 3 ans

Bébé marche de moins en moins difficilement. Il commence même à courir, rouler, bondir et tourner sur lui-même. Il est aussi de plus en plus habile, ce qui lui permet de réaliser certaines activités physiques. Grâce à la box Petit Sioux, vous aurez accès à des idées d’activités qui vous permettront de l’aider à développer sa motricité globale.