La pâte à modeler maison, sans cuisson et sans colorants du commerce.

pâte à modeler maison sans cuisson colorants épices

Petit Sioux a testé pour vous des dizaines de recettes de pâte à modeler maison ! Pas de teasing, voici la recette qu’on vous recommande : sans cuisson, sans ingrédients bizarres, sans colorants difficiles à trouver !  Découvrez ensuite nos conseils et astuces dans la suite de l’article 🙂 .

Notre recette de pâte à modeler maison, sans cuisson et sans colorants du commerce.

Des ingrédients simples :

Il vous faudra, pour chaque boule de pâte à modeler colorée :

  • 70 g farine (65 g + 5 pour ajuster)
  • 25 g de sel fin
  • 2 cuillerées à soupe d’huile végétale
  • 35 ml d’eau bien mélangée avec votre poudre à teinter
  • de la poudre de la cuisine pour colorer, au choix : curcuma, paprika, cacao
  • ou du jus de betterave (en remplacement de l’eau et de la poudre colorante)
recette pâte à modeler

Les bons gestes :

On commence par mélanger la farine, le sel, puis l’huile et on rajoute petit à petit le mélange eau-poudre ou le jus de betterave ! Ne versez pas tout d’un coup et gardez en un peu pour ajuster ensuite si besoin. On malaxe à pleines mains, pendant plusieurs minutes.

Vous passerez par un stade où la pâte est toute collante et toute humide. À ce stade, résistez à l’envie de rajouter de la farine ! Continuez à malaxer la pâte jusqu’à ce que l’eau soit bien absorbée. Ensuite, même si elle vous semble trop humide, laissez la pâte reposer 5 minutes. Puis reprenez-la pour la malaxer un peu, et normalement la texture obtenue est la bonne !

Faîtes ensuite le test du boudin et ajustez si besoin en ajoutant de l’eau ou de la farine pour obtenir une texture satisfaisante.

Le test du boudin.

Prenez un peu de pâte entre vos mains et formez un boudin. Vos mains doivent rester immaculées, et le boudin doit se tenir sans s’effriter.

Quelle est la bonne texture d’une pâte à modeler ?

C’est celle qui:

  • n’est pas trop dure pour que votre petit puisse enfoncer ses doigts dedans, et la séparer en petits morceaux.
  • n’est pas être trop humide pour ne pas coller aux doigts.
  • n’est pas trop sèche, sinon elle sera friable.
  • est un peu adhérente, pour que deux petites boulettes de pâte collent entre elles (pour pouvoir faire des personnages 😉 )
pâte à modeler maison camaieu couleurs

Les ingrédients de la pâte à modeler maison et leurs substituts.

Les colorants du commerce vs colorants de nos placards :

Pour avoir des couleurs éclatantes, vous pouvez utiliser des colorants alimentaires que l’on trouve dans les rayons pâtisserie des magasins. Attention à prendre en compte l’apport de liquide via le colorant et à ajuster en conséquence la quantité d’eau que vous utilisez. Si la texture est quand même trop humide, ajoutez de la farine.

J’ai plutôt opté pour des colorants de la cuisine, qu’on a tous dans nos placards et qui n’en sont pas vraiment : les épices et les poudres !

Les colorants épices et poudres de la cuisine :

Le curcuma m’a permis d’obtenir un beau jaune, le jus de betterave un super rose, le paprika un orange clair et le cacao en poudre un marron intense.

J’ai dilué chaque poudre dans un peu d’eau tiède, en mélangeant bien avec une fourchette. Je me suis ensuite servie de cette eau colorée pour l’ajout d’eau dans la recette.

Pour le rose, j’ai utilisé le jus de betterave tel quel (des betteraves achetées sous vide), et j’ai été très agréablement surprise du résultat : pas d’odeur, pas de tâches, une super couleur flashy au naturel !

La pâte au cacao amer sent bon 😉

Attention : le curcuma et le paprika colorent vraiment bien, protégez votre plan de travail des gouttes d’eau colorées qui seront difficiles à faire partir !

pâte à modeler colorants epices

Sel, bicarbonate de soude, bicarbonate de sodium ? Sont-ils interchangeables ?

Mettons les choses au clair, le bicarbonate de soude et le bicarbonate de sodium c’est la même chose ! Il faut juste savoir qu’il y a 2 types de bicarbonates de soude, ceux pour la cuisine, et ceux pour le ménage, qui sont moins fins et impropres à la consommation.

Je n’avais plus beaucoup de sel, alors j’ai tenté un mélange 50/50 de sel et de bicarbonate de soude technique (celui qu’on achète pour le ménage), le résultat est top niveau texture !

Le seul inconvénient est que le bicarbonate de soude technique est impropre à la consommation et qu’il peut provoquer des irritations. Si vous voulez laisser jouer les enfants avec la pâte sans avoir à trop surveiller, on n’a pas la conscience tranquille. Cela étant dit, j’ai fait de super pâtes avec le mélange moitié bicarbonate de soude technique, moitié sel et ma fille de 2 ans et demi a beaucoup joué avec, sans signe d’irritation ou de gêne. Elle a parfois un peu léchouillé la pâte, mais son goût ultra salé ne lui a pas donné envie de la manger. On a beaucoup de pâte à modeler suite aux tests… et on continue de jouer avec !

J’ai aussi testé une pâte avec du bicarbonate de sodium alimentaire, la poudre est beaucoup plus fine que le bicarbonate technique. Le rendu n’était pas super au niveau de la texture, je n’ai pas insisté.

Pour finir, j’ai racheté du sel, et j’ai refait une énième pâte à modeler 100 % sel, pour voir… car c’est cette recette que l’on retrouve le plus sur le net. Et c’est celle qu’on vous recommande pour le côté praticité.

L’huile :

J’ai utilisé un mélange d’huiles de colza et de tournesol. J’ai même oublié de la mettre pour un des essais et je n’ai pas été trop gênée. La pâte était peut être un peu moins « adhérente » (quand on veut faire tenir 2 boulettes de pâtes par exemple) et élastique, mais ça se joue à peu de choses.

Astuces de fabrication de la pâte à modeler maison.

Farine de blé ou autre, complète ou non, nature de l’huile, qualité du bicarbonate, précision de la balance de cuisine ou du verre mesureur, type de colorant. Toutes ces variables font qu’il n’y a pas de recette miracle. Quand vous faîtes un gâteau vous goûtez pour ajuster, ce sera le même principe ici avec la texture finale souhaitée.

J’ai fait une dizaine de pâtes à modeler, et je n’ai jamais utilisé exactement les mêmes quantités d’eau et de farine: il faudra jouer sur l’apport en eau et en farine pour obtenir un résultat satisfaisant.

Et là je vous conseille fortement de :

  • ne pas mettre toute la farine au début ! Surtout si c’est la fin de votre paquet. Gardez-en un peu de coté (5 g minimum) pour ajuster une texture trop humide.
  • ne pas incorporer toute l’eau d’un coup. J’ai suivi des recettes aveuglément en versant toute la mesure d’eau indiquée d’un coup… J’ai obtenu de la soupe et me suis retrouvée à doubler les quantités de farine pour ajuster. Allez-y vraiment petit à petit.
  • malaxer la pâte au moins 3 minutes. Il n’y a pas de cuisson mais il faut toute de même que la pâte travaille un peu. Sinon, la texture change au bout de quelques minutes, et vous devrez encore malaxer.
  • laisser reposer 3 minutes avant de la déclarer prête à l’emploi. Il y a un effet absorbant de la farine qui prend un peu de temps. Patientez 3 minutes et revérifiez la texture de la pâte. Au besoin, ajustez en rajoutant un peu d’eau.
pam-boulettes-300x84.jpg

La conservation de la pâte à modeler maison : le miracle de l’équilibre eau – farine – huile de coude !

À la maison, nous avons essayé de bien ranger les pâtes dans leur boîte hermétique. C’est le bon conseil que vous retrouverez partout. En effet on parvient à garder l’humidité de la pâte et donc sa texture. Ici nous avons laissé la boîte à température ambiante (pas de frigo) et elle résiste bien jusque-là.

Un petit bémol : si vous laissez la pâte dans sa boîte plusieurs jours sans y toucher, il est possible que vous deviez la malaxer-humidifier un peu avant de la réutiliser. Mais rien d’insurmontable !

Et si elle sèche toute la nuit ?

Nous avons été bons élèves les premiers jours concernant le rangement de la pâte, mais nous sommes relâchés et la pâte à modeler a fini par être dispersée un peu partout dans la maison et a passé plusieurs nuits dans sa boîte, mais sans couvercle.

J’ai récupéré les bouts de pâte à modeler tout durs et leur ai donné une chance avant de les jeter. Je les ai humidifiés avec de l’eau et j’ai pétri le tout comme un boulanger. Au bout de quelques minutes, croyez-moi la pâte était comme neuve. Pas de grumeaux ou de petits bouts durcis à l’intérieur, un vrai miracle.

De même, si la pâte est trop molle, ou si elle n’est pas élastique, qu’elle s’effrite, c’est qu’il n’y a pas assez d’eau.

La morale de l’histoire : ne désespérez pas si la texture de la pâte change ! Ajoutez de l’eau ou de la farine, malaxez et c’est reparti !

À vous de jouer 😉

pâte à modeler boudins et boulettes